Vous envisagez de construire un mur de soutènement ? Pourquoi donc ne pas utiliser du parpaing ? Solide, durable, recyclable, résistant au feu, facile à poser et économique, le parpaing est sans aucun doute une alternative intéressante pour votre projet de construction. Préfabriqué en cuisine, c’est un matériau très utilisé en raison de son excellent rapport qualité prix. Néanmoins, encore faut-il trouver le type qui convienne pour la construction de votre mur. En poursuivant la lecture de présent article, vous allez pouvoir découvrir davantage en ce qui concerne ce sujet.

Récapitulatif sur le parpaing

Aussi appelé bloc béton, le parpaing figure parmi les matériaux les plus utilisés pour la construction d’un mur de soutènement. Très connu sous autres diverses appellations comme le « moellon », l’ « aggloméré » ou encore l’« agglo », ce matériau de construction se décline aujourd’hui en de nombreuses formes de blocs : le bloc béton traditionnel, le bloc de béton cellulaire, le bloc isolant et le bloc à bancher. Pour la pose de parpaing pour la construction de votre mur de soutènement, nous vous recommandons de faire appel à des professionnels qui disposent déjà de la compétence ainsi que de l’expertise nécessaires dans le domaine. Nous vous recommandons par exemple l’entreprise de batiment à Bruxelles pour obtenir un résultat optimal dans vos travaux de construction.

Zoom sur les différents types de parpaings

Il existe deux grandes catégories de parpaing avec chacune leur usage spécifique. On distingue ainsi le bloc béton courant qui est utilisé pour ériger la partie courante d’un mur des blocs accessoires qui permettent quant à eux de faciliter le montage du mur.

Le bloc béton courant

Cette catégorie de bloc se décline en 3 types notamment le bloc béton plein, le bloc béton perforé et le bloc béton creux. Les parpaings pleins et perforés sont relativement denses et lourds. Ils sont utilisés pour les ouvrages qui requièrent une qualité de résistance comme les fondations de mur porteur, les fondations de mur de façade ou encore toute la maçonnerie de soubassement. Le parpaing creux quant à lui se constitue d’alvéoles qui favorisent la réduction de son poids et de la quantité du béton utilisé. Cela facilite sa découpe et augmente sa performance thermique. Il s’utilise le plus souvent pour la construction de maison ou de bâtiment et est destiné à la réalisation de murs, de cloisons de séparation ou encore de sous-sols enterrés.

Les blocs accessoires

Une panoplie de blocs accessoires est à votre disposition. Elle se fixe comme objectif de faciliter la mise en œuvre de certains points lors de la réalisation d’un ouvrage comme la réalisation des chaînages horizontaux, la réalisation de coins, l’encadrement de baie, de fenêtre, de porte, de planchers, etc. Parmi cette panoplie, on peut citer principalement le bloc d’angle, le bloc de poteau, le bloc en U, le bloc de jambage ainsi que le bloc de planelle avec chacun ses spécificités. Ils présentent l’avantage de faire gagner du temps à la pose, de diminuer les découpes, d’augmenter la propreté du chantier, de rendre l’auto-construction plus accessible, pour ne citer que quelques-uns de ces atouts.

Catégories : Guide Travaux

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *